©Helene Chevarie

L’ivoire du morse disparu du Golfe St-Laurent… comme un bijou sorti d’un rêve

En deux exemplaires uniques, tirés de la même dent, voici deux pendentifs en ivoire fossilisé de morse, l’un plus masculin et l’autre plus féminin. Ils proviennent d’une des plus petites dents de l’animal et forment donc un bijou plus délicat.  J’ai trouvé moi-même les artéfacts de cet animal impressionnant qui a déjà fréquenté les Îles-de-la-Madeleine par centaine de milliers. Depuis plus de 200 ans, cet animal n’est maintenant visible que par la découverte de vestiges précieux désensablés par les tempêtes. De plus en plus rare à trouver dans le golfe, l’ivoire du morse demeure aussi irréel qu’un bijou sorti d’un rêve…Chaîne en argent sterling vendue séparément.

Exposition Filles, femmes et mer d’attente

En 2006, le Musée de la mer restaure une horloge trouvée dans un cargo britannique (SS Loredor) naufragé le 13 août 1956 au Rocher-aux-Oiseaux et léguée en 1975 par John Clarke. Celle-ci vient alors d’être restaurée, pour souligner les 50 ans du naufrage et surtout, la préserver. De là naît l’idée d’une exposition par la conservatrice du Musée et commissaire du temps, Michelle Joanette. Liste des artistes de l’exposition inaugurée le 1er octobre 2006: Hélène Chevarie, Marlène Devost, Katia Grenier, Carole, Piédalue, Jacqueline Dupuis, Marie-Line Leblanc, Céline Bouffard et Élyse Turbide.