Coeur amovible, coeur à l’envers…

Vous avez le cœur sur la main? Vous laissez toujours gagner les sentiments sur la raison? Ou vous craquez toujours pour les coquillages, pierres, nuages ou autres objets en forme de cœur?  On a tous un peu ce grain de folie, cette manie des formes uniques de la nature.  J’ai rassemblé toute ma collection pour vous faire chavirer le cœur.  On l’enfile à l’endroit ou à l’envers et on a deux modèles pour un. Parfois des couleurs tout à fait différentes de chaque côté… Ces cœurs sont uniques, sortis tout droit des marées du cœur, de ses hauts et de ses bas…

IMG_1156_pendentif coeur_web

IMG_1186 pendentif coeur_web

Série « Comme un poisson dans l’eau »

Ceux qui passeront dans le coin pourront découvrir tout un banc de poissons sortis de ma production de pendentifs en coquillage poli et argent. La queue du bernacle, en argent sterling, est tirée d’un moule de bernacle, ce petit crustacé marin ressemblant à un volcan! J’ai toujours vu cette partie rompue en éventail comme une queue ou des nageoires de poissons…  De la nature à l’art, il n’y a qu’un pas, ou un sillage de poisson…

IMG_1213_pendentif poissons_web.jpg

Un monde sous-marin à offrir…

Voici ma première création de bijou relié au monde de la plongée sous-marine. La version originale est au cou de mon amoureux, passionné de plongée et une autre sera pour moi, dès que je pourrai vraiment prétendre avoir renoué avec cette passion. Il faut dire que pour poursuivre mes plongées, il aurait fallu que je demeure dans les caraïbes un peu plus longtemps ou que je prenne la formation avec l’école de certification PADI pour plongée en eaux froides (les eaux canadiennes sont dites froides! Et oui! Et ce,  même si le Gulf Stream passe derrière chez-vous!).

J’ai plutôt suivi à ce moment, la formation SSI, et complété 6 plongées en 4 jours, même si je ne sais pas nager. C’est surtout ça l’exploit! Vaincre ses peurs pour enfin voir ce monde invisible, qui m’apporte jour après jour des trésors échoués sur la grève, mais qui garde toujours le meilleur pour lui.

Sur la photo suivante, c’est moi, Hélène Chevarie en personne, qui tient l’oursin, lors de ma toute première plongée à Punta Cana, alors que la visibilité était effroyable. Mais il s’agissait d’un rêve depuis le temps des tournages du Commandant Cousteau qui passaient à Radio-Canada dans les années 1970.  J’ai pu voir un hippocampe jaune, lors d’une plongée dans la Baie Catalina en République Dominicaine. Pas de photographie pour immortaliser ce jour, mais il reste dans ma tête comme un des plus beaux moments de ma vie. Et vous, êtes-vous passionné(e) de plongée? Offrez-vous ce pendentif en souvenir de ces jours inoubliables en eau libre!

IMG_8581 web

OLYMPUS DIGITAL CAMERA