Imaginez avant de jeter!

J’ai toujours adoré les ceintures. J’attends qu’elles soient usées ou irréparables pour m’en départir. Mais si c’était beau en ceinture, l’objet ne pourrait-il continuer à être beau dans une autre vie?

L’archiviste en moi n’aime pas jeter. Celle qui a travaillé à la première gestion des matières recyclables à trois voies au Québec (MRC des Îles-de-la-Madeleine) non plus! En 1996, on implantait à l’aide de Recyc-Québec, un système de collecte par apport volontaire qui s’est rapidement transformé en une collecte de porte en porte pour les trois catégories de matières : recyclable, compostable, déchets. La politique des 3 R je connais. Réduire, réutiliser, recycler.  J’essaie de réduire et de réutiliser avant d’avoir à recycler. Alors, si ma magnifique ceinture tigrée peut encore se porter en pendentif ou boucles d’oreilles et qu’en plus, elle se marie bien avec mon art-à-porter,  je n’ai pas fini d’imaginer avant de jeter!

IMG_6231RR_ATR

L’appel des sirènes…

Il peut s’écouler plusieurs années avant qu’une idée de création aboutisse à un résultat. Voici ma première petite sirène sculptée à la cire il y a une dizaine d’années, coulée ensuite en laiton et fixée sur une jolie pierre brute des Îles. Je m’en sers comme présentoir à bijou, mais c’est une oeuvre d’art miniature maintenant disponible à La Maison du Héron, pour les collectionneurs ou amants de la mer.

Des pendentifs méditatifs…

Inspirés des malas de méditation, j’ai créé une série de pendentifs en argent à partir des belles pierres des Îles .  On peut les porter sur un cordon de soie, comme illustré, ou autrement. Je vous laisse méditer la-dessus!

pendentif pierres mala