Masque no 6

L’art de porter un masque

Non je ne vous expliquerai pas comment porter un masque à la façon d’Horracio! Mais tant qu’à offrir de l’art-à-porter depuis trois ans, avec mes foulards, châles et autres créations, pourquoi ne pas faire de ces masques, des oeuvres d’art ambulantes? Vous trouverez donc bientôt 10 modèles de 5 tailles différentes à la pharmacie Geneviève Lévesque – Jean Coutu de Cap-aux-Meules. En fait, 5 modèles y sont déjà livrés. Comme j’y ai déjà des cartes-photos thématiques des Îles dans le rayon des cartes de souhaits, la pharmacie est mon principal point de vente pour ce produit, mis à part les commandes en ligne bientôt disponibles. Il est important de savoir que je ne suis pas couturière mais que ces masques sont faits au Québec par… Lire la suite »L’art de porter un masque

Créer au temps de la Covid-19

Créer aux Îles au temps de la Covid-19

Durant cette pause obligée de pratiquement tout contact humain, il n’y a pas que le temps qui s’est arrêté. Plusieurs ont eu du mal, tout comme moi, à même continuer à lire d’une façon aussi assidue. Comme si la tête suivait l’obligation de confinement, comme si le cœur ne pouvait plus voir plus loin et, à peine, l’instant présent. Il m’a fallu écouter le film québécois Il pleuvait des oiseaux, le 13 avril dernier, pour reprendre le goût de créer un peu, de peindre mes émotions, de me reconnecter à la nature pour respirer plus fort. Pour revivre. Ne pas seulement survivre. Je me suis arrêtée sur cette phrase interprétée par la magnifique Andrée Lachapelle : « Choisir, c’est s’arrêter et j’ai peur d’arrêter, car je serai… Lire la suite »Créer aux Îles au temps de la Covid-19

câble de fibre optique

Les liens qu’il nous reste

Après plus d’un mois de confinement, des mesures drastiques de contrôle des entrées aériennes et maritimes pour des activités essentielles, et une panne d’internet qui a pu être rétablie heureusement au bout d’une journée, je me rends compte comment nous dépendons de ce lien, de ce câble sous-marin! Cette photo illustre bien le câble de fibre optique qui permet aux Madelinots d’avoir ses communications. Imaginez s’il s’était rompu en pleine pandémie! Imaginez l’isolement encore plus grand dans lequel on se retrouverait. Jusqu’ici, on peut voir nos proches avec un mobile ou iPad (mais les aînés branchés ne sont pas si nombreux aux Îles!). On peut surtout les appeler ou cogner à leur fenêtre pour un coucou improvisé. Mais si nous devions subir encore une panne générale… Lire la suite »Les liens qu’il nous reste

Vivre aux Îles au temps du Covid-19

Qui aurait dit qu’un jour nous serions les premiers à vouloir demeurer dans l’isolement, presque prêt à couper totalement les frontières entre la terre ferme et le continent? S’isoler, se confiner, s’encabaner. Une situation que l’on connait aux Îles-de-la-Madeleine, presque depuis la nuit des temps, avec les ruptures de câbles de communications, les tempêtes clouant au sol et à quai, avions et traversiers. Avec les routes fermées à la circulation, les ruptures de courant, les saisons plus mortes aux Îles qu’ailleurs… Mais ce n’est pas parce que l’hiver est plus long aux Îles que les Madelinots aiment rester chez eux. Ils sont prêts à accepter l’isolement, mais en sachant qu’il y a une date de fin. Que le printemps arrivera, que la pêche reprendra et… Lire la suite »Vivre aux Îles au temps du Covid-19