Décrocher la lune dans la mer…

J’ai déjà dit que j’aime réutiliser la matière, donner une seconde vie aux choses. Comme archiviste, j’aime préserver la mémoire des Îles. Comme artiste, j’aime la transformer, lui donner ma vision. Si la plaque de laiton trouvée hier sur la plage pouvait parler, elle vous dirait peut-être qu’elle ornait le coffre de pirate ou les bottes d’un officier du 17e siècle. Moi je préfère y voir les reflets de la lune qui mêle le vert, le rouge et le jaune selon sa partie d’ombre ou de lumière. Je vous ai taillé et décroché une lune dans ce métal. Vous avez vu un déchet? Je n’y ai vu que beauté cachée venant de la mer…

Décrocher la lune dans la mer

Feuille de laiton oxydée par la mer, fourrure et cuir recyclé.

 

Laiton de mer

Lune cabossée…

 

 

Imaginez avant de jeter!

J’ai toujours adoré les ceintures. J’attends qu’elles soient usées ou irréparables pour m’en départir. Mais si c’était beau en ceinture, l’objet ne pourrait-il continuer à être beau dans une autre vie?

L’archiviste en moi n’aime pas jeter. Celle qui a travaillé à la première gestion des matières recyclables à trois voies au Québec (MRC des Îles-de-la-Madeleine) non plus! En 1996, on implantait à l’aide de Recyc-Québec, un système de collecte par apport volontaire qui s’est rapidement transformé en une collecte de porte en porte pour les trois catégories de matières : recyclable, compostable, déchets. La politique des 3 R je connais. Réduire, réutiliser, recycler.  J’essaie de réduire et de réutiliser avant d’avoir à recycler. Alors, si ma magnifique ceinture tigrée peut encore se porter en pendentif ou boucles d’oreilles et qu’en plus, elle se marie bien avec mon art-à-porter,  je n’ai pas fini d’imaginer avant de jeter!

IMG_6231RR_ATR

Les sacs pour l’amour des chats

L’histoire du chat Storm : ma nièce publie un jour une photo de son chat qu’elle dit avoir sauvé d’une tempête. Il est le sosie d’une minette vénérable de 17 ans, disparue il y a plusieurs années, durant un mois de décembre.  Sa photo m’a fait pleurer! Je croyais l’avoir retrouvée! Mais ce n’était pas une femelle et je ne pouvais la contredire là-dessus. J’ai dessiné Storm en me disant que tous les chats sont semblables dans leur capacité à nous faire oublier tous les problèmes. N’est-ce pas que leur insouciance est contagieuse? Un sac Storm, pour se mettre à l’abri des tempêtes intérieures…

chat Storm_noir

Sac fourre-tout Storm noir


Chat Storm blanc

Sac fourre-tout Storm blanc