Les voiliers de l’atelier…

Pendant que Dorian faisait sombrer des voiliers aux Îles-de-la-Madeleine, d’autres sortaient de mon atelier. Rien ne se perd, tout se crée…

 

Pendentif voilier

 

Des bracelets aux couleurs des Îles…

Les récents coquillages et pierres, polis pour en faire révéler la beauté, m’ont inspiré cette série de bracelets uniques en leur genre. J’adore créer de nouveaux modèles sans m’imposer un travail de série. Avec les bracelets, la multiplicité des combinaisons de couleurs, volumes, tailles et matières permet une certaine fantaisie. Chaque pierre ou coquillage étant unique dans sa forme et sa couleur, vous risquez bien d’avoir le seul exemplaire de l’océan ou de la planète entière! Eh oui! Rien n’empêche la folie d’une artiste!

Bracelet de la nature

De gauche à droite, avec fermoir et connecteurs en argent sterling, les bracelets sont de longueurs différentes et agencés avec quelques perles de Swarovski pour rehausser leur éclat :

  1. Quartz, hématite, pierres de lune.
  2. Jaspe, onyx, quartz.
  3. Coquillage de palourde ancienne, agates.
  4. Jaspe, quartz.
  5. Agate, jaspe et quartz.

Plusieurs autres en galerie à voir sur place…

IMG_7565_web

Imaginez avant de jeter!

J’ai toujours adoré les ceintures. J’attends qu’elles soient usées ou irréparables pour m’en départir. Mais si c’était beau en ceinture, l’objet ne pourrait-il continuer à être beau dans une autre vie?

L’archiviste en moi n’aime pas jeter. Celle qui a travaillé à la première gestion des matières recyclables à trois voies au Québec (MRC des Îles-de-la-Madeleine) non plus! En 1996, on implantait à l’aide de Recyc-Québec, un système de collecte par apport volontaire qui s’est rapidement transformé en une collecte de porte en porte pour les trois catégories de matières : recyclable, compostable, déchets. La politique des 3 R je connais. Réduire, réutiliser, recycler.  J’essaie de réduire et de réutiliser avant d’avoir à recycler. Alors, si ma magnifique ceinture tigrée peut encore se porter en pendentif ou boucles d’oreilles et qu’en plus, elle se marie bien avec mon art-à-porter,  je n’ai pas fini d’imaginer avant de jeter!

IMG_6231RR_ATR

Un monde sous-marin à offrir…

Voici ma première création de bijou relié au monde de la plongée sous-marine. La version originale est au cou de mon amoureux, passionné de plongée et une autre sera pour moi, dès que je pourrai vraiment prétendre avoir renoué avec cette passion. Il faut dire que pour poursuivre mes plongées, il aurait fallu que je demeure dans les caraïbes un peu plus longtemps ou que je prenne la formation avec l’école de certification PADI pour plongée en eaux froides (les eaux canadiennes sont dites froides! Et oui! Et ce,  même si le Gulf Stream passe derrière chez-vous!).

J’ai plutôt suivi à ce moment, la formation SSI, et complété 6 plongées en 4 jours, même si je ne sais pas nager. C’est surtout ça l’exploit! Vaincre ses peurs pour enfin voir ce monde invisible, qui m’apporte jour après jour des trésors échoués sur la grève, mais qui garde toujours le meilleur pour lui.

Sur la photo suivante, c’est moi, Hélène Chevarie en personne, qui tient l’oursin, lors de ma toute première plongée à Punta Cana, alors que la visibilité était effroyable. Mais il s’agissait d’un rêve depuis le temps des tournages du Commandant Cousteau qui passaient à Radio-Canada dans les années 1970.  J’ai pu voir un hippocampe jaune, lors d’une plongée dans la Baie Catalina en République Dominicaine. Pas de photographie pour immortaliser ce jour, mais il reste dans ma tête comme un des plus beaux moments de ma vie. Et vous, êtes-vous passionné(e) de plongée? Offrez-vous ce pendentif en souvenir de ces jours inoubliables en eau libre!

IMG_8581 web

OLYMPUS DIGITAL CAMERA