L’art-accessoire! Des coussins d’art et décors muraux des Îles…

On le sait, j’aime la peinture et la photographie aussi. Le format carré me plait également et m’a inspiré ces sept modèles de coussins dans ma série art-accessoire! Vous trouverez en format 18 po x 18 po :

  • Mon héron du matin  
  • L’Île d’Entrée comme dans un rêve  
  • Une vie insulaire  
  • Arrivée à bon port  
  • Plage du Nord au lever du jour  
  • Baleine noire
  • Cormoran

Pour ceux qui veulent une touche supplémentaire de la mer à leur décor, des agrandissements de la photographie Plage du Nord au lever du jour sont disponibles en encadrement (acrylique avec faux-cadre ou Gatorboard). Plusieurs autres modèles non illustrés:

  • Mon grand héron de nuit
  • Nature et textures
  • La Butte ronde en hiver
  • Route 199 vers le paradis

Notez également la création d’une tapisserie murale (qui pourrait aussi faire office de couvre lit ou jeté) : Baleine noire.

 

tapisserie murale baleine _web

Le tour des fleurs, à Pointe-aux-Loups…

En l’espace de 2 km à peine, la beauté des fleurs sauvages peut rendre heureux les pessimistes de ce monde.

Bon tour de Pointe-aux-Loups, à la santé de La Maison du Héron!

 

Imaginez avant de jeter!

J’ai toujours adoré les ceintures. J’attends qu’elles soient usées ou irréparables pour m’en départir. Mais si c’était beau en ceinture, l’objet ne pourrait-il continuer à être beau dans une autre vie?

L’archiviste en moi n’aime pas jeter. Celle qui a travaillé à la première gestion des matières recyclables à trois voies au Québec (MRC des Îles-de-la-Madeleine) non plus! En 1996, on implantait à l’aide de Recyc-Québec, un système de collecte par apport volontaire qui s’est rapidement transformé en une collecte de porte en porte pour les trois catégories de matières : recyclable, compostable, déchets. La politique des 3 R je connais. Réduire, réutiliser, recycler.  J’essaie de réduire et de réutiliser avant d’avoir à recycler. Alors, si ma magnifique ceinture tigrée peut encore se porter en pendentif ou boucles d’oreilles et qu’en plus, elle se marie bien avec mon art-à-porter,  je n’ai pas fini d’imaginer avant de jeter!

IMG_6231RR_ATR

9 jours dans la vie d’un Bruant des prés

Je vous partage ici l’un des moments les plus émouvants de ma vie…

En allant cueillir des fraises sous les herbes hautes, je tombe le 25 juillet sur un nid en pleine éclosion ! Deux oeufs sont déjà éclos et les deux oiseaux qui en émergent ont un duvet soyeux sur la tête. Je devine que ce sont des Bruants des prés à cause de la maman qui piaille juste à côté. Je ne veux pas les déranger et je visiterai discrètement  (tout en ramassant quelques fraises quand même !) les oisillons sans les toucher. Je ne sais pas s’il est normal qu’au 9e jour un seul oisillon soit encore dans le nid… je me dis que les autres sont nés avant lui et qu’il tarde à avoir toutes ses plumes… Mais le surlendemain, soit le 5 août, le nid est vide. Je n’y passais qu’avec des intervalles de plusieurs jours et environ 5 minutes chaque fois, de crainte qu’un chien ou des personnes viennent marcher au même endroit et écraser le nid. Je ne sais pas si j’ai bien fait de prendre ces photos. J’étais si émerveillée qu’il fallait que j’immortalise le moment. J’espère de tout coeur qu’ils sont encore vivants et piaillent avec entrain dans les prés fleuris des Îles..