La Maison du Héron à l’ère du web 2.0…

12694701_1226930210655758_5047370858460516502_o

Vous êtes dirigé sur un nouveau visuel de La Maison du Héron. Vous trouverez sur ces pages d’artiste que je suis, mes photographies sélectionnées, mes créations récentes, des vidéos ou diaporamas … La Maison du Héron est sur un horaire d’ouverture hors saison, toutes les fins de semaines dont les détails sont mis à jour sur le site de Tourisme Îles-de-la-Madeleine.  Ces pages récupérées d’un ancien site, sont mises à jour progressivement. Merci de m’offrir vos commentaires, que ce soit sur le contenu ou l’ergonomie de navigation internet, et de continuer à visiter l’Est des Îles et ses beautés sauvages

Le thème du héron et de la mer.. dès le 30 juillet 2016

«Le monde autour de soi» ou «Les passions d’Hélène»  Peinture à l’encre et pastel; plumes d’oiseaux marins pour dessiner.
« Le temps des naufrages». Aquarelle, acrylique et pastel sec sur papier Arches

Exposition collective « Passage » avec le Groupe F8

Le Groupe F8, composé de Nadia Brodeur, Hélène Chevarie, Christian Fortin, Nathalie Garceau, Frédéric Harnois, Édouard Leblanc, Daniel Miller, et Alain Richard, présente une première exposition lors d’un vernissage :

24 juin 2016, de 16h00 à 18h00
La Maison du Héron
1757 Rte 199, Pointe-aux-Loups
Îles-de-la-Madeleine, Tél. : 418-969-4819

Le Groupe F8 fut fondé en 2011 par un groupe de photographes venant des Îles, de Gaspé,  Québec et Montréal qui se sont connus grâce au web et ont continué à se partager leur expérience personnelle dans le domaine.  Les projets qui émergent pour chacun d’eux se font souvent en parallèle du groupe, au gré de leurs voyages et visions personnelles. Cette première exposition collective permettra à quelques-uns d’entre eux de faire un premier « passage » en galerie, de mettre en commun ces visions et révéler leurs oeuvres photographiques au grand public.

«Passage», c’est huit photographes exposant 18 oeuvres  de divers formats, en monochromie et couleur sous le thème du passage. Passage du temps, passage de lumière, traces de vie, parcours,  passage des saisons et des marées, passage dans l’au-delà…
Au gré de leurs loisirs ou de leur travail; ils et elles capturent le temps, le fige pour le temps d’un passage du monde virtuel à celui du vivant.
Une première exposition fixe pour l’éternité un groupe de personnes qui vivent la même passion, certains en s’y adonnant professionnellement et d’autres en pur désir d’apprendre, de chercher, de trouver et partager.
Pour en connaître davantage sur les exposants, cliquez sur le lien suivant.

Katia Grenier et Les mains d’amour..

Les mains d’amour I,  oeuvre de Katia Grenier

Invitée à l’exposition Microcosme-Île de la nouvelle galerie de la Maison du Héron lancée le 27 juin 2014, Katia présente à cette occasion une création invitante, les mains offertes, paumes vers l’extérieur, veines ouvertes sur son imagerie artistique visant à détourner la fonction de l’objet, de l’image ou de la tradition, pour en faire les habitants « naturels » de son territoire mythique et symbolique personnel, tel qu’elle explique si bien dans sa démarche. 

Comme des yeux ouverts sur le monde qui les entourent, les images de l’homme et du renard semblent sceller des blessures anciennes. Une bourre dodue, la douceur du cuir fin et le rose bébé du gilet recyclé,  ajoutent à la touche réconfortante de l’image qui reste indélébilement en mémoire. L’homme et la bête ou, la nature de l’homme, emmitouflée dans une couture amoureuse devient-elle plus souple, plus douce, comme les souvenirs d’un sommeil apaisant sous les courtepointes anciennes de nos mères? 

Le visiteur ne peut rester insensible devant ces mains d’amour qui font naître les sourires et suscitent murmures et réflexions…


Oeuvre de Katia Grenier:

Les mains d’amour I

2014, Îles-de-la-Madeleine
Cuir de chevreau, cuirette, bourre synthétique et collage
134 cm x 26 cm x 15 cm

Photo et article: Hélène Chevarie