Décrocher la lune dans la mer…

J’ai déjà dit que j’aime réutiliser la matière, donner une seconde vie aux choses. Comme archiviste, j’aime préserver la mémoire des Îles. Comme artiste, j’aime la transformer, lui donner ma vision. Si la plaque de laiton trouvée hier sur la plage pouvait parler, elle vous dirait peut-être qu’elle ornait le coffre de pirate ou les bottes d’un officier du 17e siècle. Moi je préfère y voir les reflets de la lune qui mêle le vert, le rouge et le jaune selon sa partie d’ombre ou de lumière. Je vous ai taillé et décroché une lune dans ce métal. Vous avez vu un déchet? Je n’y ai vu que beauté cachée venant de la mer…

Décrocher la lune dans la mer

Feuille de laiton oxydée par la mer, fourrure et cuir recyclé.

 

Laiton de mer

Lune cabossée…

 

 

L’appel des sirènes…

Il peut s’écouler plusieurs années avant qu’une idée de création aboutisse à un résultat. Voici ma première petite sirène sculptée à la cire il y a une dizaine d’années, coulée ensuite en laiton et fixée sur une jolie pierre brute des Îles. Je m’en sers comme présentoir à bijou, mais c’est une oeuvre d’art miniature maintenant disponible à La Maison du Héron, pour les collectionneurs ou amants de la mer.