Le foulard « Prendre sa place »…

De la collection Art-à-porter ce foulard mérite son nom d’une photographie réalisée en 2017 au retour d’un voyage de pêche avec mon frère à Pointe-aux-Loups. Le goéland veut se poser alors qu’une armée de cormorans a déjà réquisitionné les dolosses de la jetée.

La morale de l’histoire: parfois il faut savoir prendre sa place car personne ne vous l’offrira…

DSC_3926_Prendre sa place_web

Photographe: Daniel Paulhus. Le modèle Marie-Pascale Chevarie porte mon oeuvre d’art-à-porter « Prendre sa place»

Un foulard « Cheval de mer »..

De la collection Art-à-porter ce foulard mérite son nom d’une aquarelle que j’ai réalisée en 2007. Ce que personne ne sait, c’est que l’œuvre s’intitulait au départ « Un cheval dans ma tête ». Ce titre résultait de la symbolique du cheval dans mon enfance: une grande illustration de purs-sangs blancs trônait dans le salon de notre famille de pêcheurs (va savoir pourquoi !); j’ai donc exercé mon coup de crayon devant cette magnifique œuvre dès mon plus jeune âge.

Mon ami photographe, Daniel Paulhus, a mieux su rendre justice à ma nièce et mannequin d’un jour, Marie-Pascale Chevarie, et à mes créations, que tout ce que j’aurais pu faire en matière de photo de mode et de portraits ! Cette photo fait partie de mes favorites du sujet « Cheval de mer ». Je crois me revoir au même âge, portée par la monture d’un cheval blanc sur le parcours de l’autobus scolaire…Une autre explication du cheval dans ma tête…

DSC_3973_Cheval de mer_web